À propos

Biblindex dans sa version actuelle permet l’accès à un index d’environ 400.000 citations et allusions bibliques des textes patristiques grecs et latins des cinq premiers siècles, consultable gratuitement en ligne à l’adresse suivante : http://www.biblindex.org.

Il s’agit essentiellement des données issues des volumes de Biblia Patristica, CNRS Editions, 1975-2000, augmentées des archives du Centre d’Analyse et de Documentation Patristique (CADP) concernant Athanase d’Alexandrie, Jean Chrysostome, Jérôme, Théodoret de Cyr, Procope de Gaza.

A terme, le projet Biblindex vise à offrir un index exhaustif des citations et allusions bibliques présentes dans les textes chrétiens et juifs de l’Antiquité tardive et du Moyen Age, donnant accès aux textes eux-mêmes.

Biblindex a également développé un site de mise en correspondance des textes bibliques, consultable gratuitement à l’adresse suivante : http://www.biblindex.info. On y trouvera des textes bibliques écrits dans différentes langues anciennes (hébreu, grec, latin, syriaque) et modernes (français, anglais). Une concordance multilingue entre ces Bibles a été créée, permettant à l’utilisateur de visualiser le texte biblique pour le comparer avec les citations trouvées. Des correspondances précises entre leurs versets ou parties de versets, qui permettent des recherches croisées, ont été établies, manuellement, par l’équipe du projet.

Biblindex est un programme de recherches, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) de 2011 à 2015, par la Bibliothèque Scientifique Numérique de 2015 à 2016,  et porté par l’Institut des Sources Chrétiennes, composante de l’UMR 5189 « HiSoMA » (Histoire et sources des mondes antiques, CNRS/Université Lumière-Lyon 2), au sein de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux (FR 538).

Ses partenaires de 2011 à 2015 ont été l’équipe DRIM du LIRIS (Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information) à Lyon et l’équipe Steamer du Laboratoire d’Informatique de Grenoble, le Peshitta Institute de l’Université de Leyde et l’Institut für neutestamentliche Textforschung de Münster.

Pour en savoir plus :

Historique

Perspectives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *