Séminaire (18.12) : M.-E. Geiger, Sur les homélies In principium Actorum de Jean Chrysostome

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 18 décembre 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Marie-Eve Geiger, doctorante du laboratoire HiSoMA, sur le sujet suivant :

L’unité et la diversité des homélies In principium Actorum de Jean Chrysostome à l’aune de leurs citations et allusions bibliques.

Les homélies de Jean Chrysostome In principium Actorum (CPG 4371) sont difficiles à circonscrire et à définir. Dans l’homélie 1, Chrysostome explique pourquoi il est important de considérer le titre d’un livre biblique, en l’occurrence celui des Actes des apôtres, avant d’en étudier le texte. L’homélie 2 est consacrée au terme « actes » (πράξεις), et l’homélie 3 au terme « apôtre ». L’homélie 4 précise pourquoi les Actes des apôtres sont lus juste après Pâques. Le titre In principium Actorum est donc très insatisfaisant : s’agit-il vraiment d’homélies sur le début des Actes ? L’analyse des versets employés et interprétés par le prédicateur éclaire cette question. Elle donne également des indications sur l’exégèse de Chrysostome dans ces textes : quels sont les exemples bibliques particulièrement commentés et comment Chrysostome construit-il son argumentation scripturaire ? Ces versets permettent-ils de mettre au jour une trame et une progression de cette série ? Quelle est la place des Actes des apôtres dans ces homélies censées introduire à la lecture de ce livre ?

Séminaire (27.11) : C. Gerzaguet, Une exégèse ambrosienne inédite de Ct 4, 1 ?

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 27 novembre de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Camille GERZAGUET sur le sujet suivant :

Une exégèse ambrosienne inédite de Ct 4, 1 ?

« Dans le cadre d’une recherche consacrée aux florilèges ambrosiens sur le Cantique des cantiques, le manuscrit Firenze, Biblioteca Nazionale Centrale, Conv. Soppr. J III 17, a retenu mon attention. Au milieu des plus de quatre-vingt extraits empruntés exclusivement à des œuvres dont l’authenticité ambrosienne ne fait pas de doute, un passage n’est, a priori, répertorié nulle part. Ces lignes inconnues commentent Cant. 4, 1ab (pulchra es, amica mea, pulchra es. Oculi tui colombarum absque eo quod intrinsecus latet). Pour autant que l’on puisse se former un jugement sur un texte très bref, le lexique, le style et l’exégèse d’une part, le caractère entièrement ambrosien du florilège d’autre part, constituent des indices convergents pour identifier ces lignes comme un fragment jusqu’ici inconnu d’Ambroise. S’il s’agit bien d’un fragment ambrosien, de quelle œuvre provient-il ? La question demeure ouverte. Si ces lignes ne sont pas d’Ambroise, elles ont cependant été écrites par un auteur dont l’œuvre était si couramment attribuée à l’évêque de Milan à une époque ancienne et en Italie du Nord, que le compilateur du florilège – travaillant sans doute à Milan même – s’est laissé abuser. Pseudo-Ambroise très convaincant ou Ambroise inédit, cette recherche montre qu’il y a encore bien des découvertes à faire dans les florilèges. »
Le programme du séminaire est consultable en permanence sur le carnet de recherche BIBLINDEX, http://biblindex.hypotheses.org/seminaire/programme#2015.

La Bible grecque des Septante : Cycle de conférences 2015-2016

Ce cycle de conférences internationales permet de réunir ceux qui prennent part à l’entreprise de traduction commentée de la Bible des LXX et tous ceux qui s’intéressent à cette ancienne version juive de la Bible. En France, la collection « La Bible d’Alexandrie » (Éditions du Cerf) est dirigée par Marguerite Harl, Gilles Dorival, Olivier Munnich et Cécile Dogniez. A ce jour, 19 volumes sont parus. Les conférences portent sur la Bible des LXX envisagée sous ses aspects historiques, textuels, littéraires et herméneutiques.

Les séances ont lieu de 16h30 à 18h30.
Université Paris-Sorbonne  / UMR 8167
Maison de la Recherche
28, rue Serpente   75006 Paris

4 décembre 2015 Francesca Barone (CNRS)

Le texte biblique dans la Synopse de la Sainte Écriture attribuée à Jean Chrysostome    (salle D 040)

5 février 2016     James Aitken (Cambridge, Fitzwilliam College)

The Septuagint Pentateuch as an Egyptian Document
(salle à préciser)

15 avril 2016     Christophe Nihan (Université de Lausanne – UMR 7192)

 La liste des oiseaux impurs en Lévitique 11 et Deutéronome 14 TM et LXX. Quelques remarques sur la traduction et la transmission du texte du Lévitique dans l’Antiquité
(salle à préciser)

19 mai 2016              Thomas Römer  (Collège de France)

Septante et Texte massorétique, une relation complexe. Quelques études de cas
(salle à préciser)

Contacts : Sebastien.Morlet@paris-sorbonne.fr ; bruno.meynadier@wanadoo.fr

Séminaire (12.06.2015) : M. Formarier, le Grand Exorde de Conrad d’Eberbach

La toute dernière séance du séminaire Biblindex pour l’année universitaire 2014-2015 aura lieu le
vendredi 12 juin 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Marie FORMARIER sur le sujet suivant :

Citations bibliques et polyphonie énonciative dans le Grand Exorde de Conrad d’Eberbach.

Séminaire (29.05) : J. Delmulle, Agar et Ismaël dans l’exégèse d’Augustin et de Bède le Vénérable.

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le

vendredi 29 mai 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Jérémy Delmulle, sur le sujet suivant :

Agar et Ismaël dans l’exégèse d’Augustin et de Bède le Vénérable.

Bède le Vénérable s’est intéressé à deux reprises à l’épisode du renvoi d’Agar et Ismaël (Gen. 21, commenté par Gal. 4) : dans son commentaire suivi du début de la Genèse (In Genesim) et dans le commentaire sur l’Apôtre qu’il a constitué à partir de fragments d’Augustin (Collectio super Apostolum). Dans le cadre de la préparation du texte critique et d’une étude de ce commentaire encore inédit, J. Delmulle présentera, à partir de l’exemple d’Agar et Ismaël, les différents apports d’une approche philologique de la Collectio, d’une lecture simultanée des différentes œuvres exégétiques de Bède et d’une recherche systématique de ses sources augustiniennes. On verra que l’étude parallèle de l’exégèse d’Augustin et de Bède permet de résoudre plusieurs problèmes textuels dans l’œuvre de Bède, voire de reconsidérer notre connaissance de l’éxégèse proprement augustinienne de cet épisode.

Séminaire : 29 mai 2015, J. Delmulle, Agar et Ismaël

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 29 mai 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Jérémy Delmulle, sur le sujet suivant :

Agar et Ismaël dans l’exégèse d’Augustin et de Bède le Vénérable.

Bède le Vénérable s’est intéressé à deux reprises à l’épisode du renvoi d’Agar et Ismaël (Gen. 21, commenté par Gal. 4) : dans son commentaire suivi du début de la Genèse (In Genesim) et dans le commentaire sur l’Apôtre qu’il a constitué à partir de fragments d’Augustin (Collectio super Apostolum). Dans le cadre de la préparation du texte critique et d’une étude de ce commentaire encore inédit, J. Delmulle présentera, à partir de l’exemple d’Agar et Ismaël, les différents apports d’une approche philologique de la Collectio, d’une lecture simultanée des différentes œuvres exégétiques de Bède et d’une recherche systématique de ses sources augustiniennes. On verra que l’étude parallèle de l’exégèse d’Augustin et de Bède permet de résoudre plusieurs problèmes textuels dans l’œuvre de Bède, voire de reconsidérer notre connaissance de l’éxégèse proprement augustinienne de cet épisode.

Séminaire (10.04) : P. Lanfranchi, Les Discours contre les juifs de Jean Chrysotome

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 10 avril 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Pierluigi Lanfranchi, sur le sujet suivant :

Citations et émotions: l’usage de la Bible dans le premier Discours contre les juifs de Jean Chrysostome

Dans ses sermons contre les juifs, Jean Chrysostome cherche à persuader les chrétiens de sa communauté de ne pas participer aux fêtes juives et de ne pas fréquenter les juifs. Sa stratégie rhétorique a pour but de susciter dans son public une réaction émotionnelle hostile à l’égard des juifs. Cette communication analyse le rôle que les citations bibliques jouent dans cette stratégie.

Séminaire (20.03) : M.-G. Guérard, Nil d’Ancyre

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 20 mars 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Marie-Gabrielle Guérard, sur le sujet suivant :

Les figures des livres historiques de l’Ancien Testament comme exempla dans les écrits monastiques de Nil d’Ancyre

Le programme du séminaire est consultable en permanence sur le carnet, http://biblindex.hypotheses.org/seminaire/programme#2015.

The Bible in the Iberian World: A religious melting pot

Córdoba (España) : 12-15 juillet

Appel à contributions
Date limite : 15 mars 2015

Cordoba, the next city to host the Annual Meeting of the European Association of Biblical Studies, represents par excellence the history of religious co-existence. Over the centuries, the city, similarly to what happened in the broader Iberian world, was a space where inter-religious exchanges between Christians, Muslims, and Jews were possible. These people, albeit the natural religious differences, shared the same space, and similar imageries and expectations. Therefore, this year, this group wants to explore some of the different perspectives regarding religious encounters and moments/episodes of confrontation within the Iberian World. We are particularly interested in papers that explore the manuscript transmission of religious ideas and beliefs and its literary tradition, and the material and intellectual legacy of the different religious groups that led to determining Iberian politics and historical events.

Although we are open to all papers regarding religion in the Iberian World, we would particularly invite you to submit to the following units:

Iberian Religious Manuscripts: production, reception, and transmission

The production of manuscripts of religious nature is a very important characteristic of Christian, Muslim and Jews tradition, playing a decisive role in the definition of each groups’ canon. This session aims to discuss the canonical and heterodox facets of the religious literature produced within the Iberian world, and to analyze, the circulation and reception in different environments of the produced manuscripts. Papers exploring the production, reception, and transmission of Christian, Muslim, and Jewish religious texts (bibles, religious literature, Kabbalah, liturgy books, religious instructions, hagiography, iconography, exegesis, etc.) within the Iberian world are welcomed.

Cultural and Intellectual legacy of Iberian Religious Minorities

This session focuses on the “legacies” of religious minorities found in the Iberian Peninsula, and how they transformed themselves, and were transformed, when later dispersed into the Mediterranean and the Atlantic during Iberian early modern Expansion. Papers should explore the cultural and intellectual production resulting from interreligious contacts and found still today in, for example, archaeology, literature, philosophy, medicine, philology, music, and popular culture. Furthermore, we welcome papers underlining the acculturation processes between Christian, Muslim (mozarabes, mudéjar and moriscos), and Jewish (conversos and New Christians).

The Bible as the Explanation Behind Iberian Imperialism and Expansion

This is a joint session with SBL’s groups Bible and its Influence: History and Impact and Bible and Empire. As the title suggests, our aim is to analyze the reasoning based on biblical texts and the pope’s authority used by Portuguese and Spanish to justify their overseas enterprise, and in particular, their colonization of new territories. In the Cordoba meeting, we welcome papers that explore the biblical arguments used by both parties (crusade, Treaty of Tordesillas and mare clausum, evangelization and reaching of a universal religion that would allow the end of the world to take place, etc.) to justify their overseas presence, conquest, and colonization.

Contact :
Ana T. Valdez, Yale University – ana.valdez@netcabo.pt
Ricardo Muñoz, University of Salamanca – solla@usal.es

Source : EABS

Séminaire (06.02) : Frédéric Chapot, La Bible de Tertullien.

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 6 février 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Frédéric Chapot, professeur de langue et littérature latines à l’Université de Strasbourg, sur le sujet suivant : La Bible de Tertullien.

Dans la bibliographie scientifique les études sur l’herméneutique biblique de Tertullien sont relativement nombreuses, qu’elles envisagent d’une façon générale les principes herméneutiques mis en œuvre par Tertullien dans son exégèse, ou qu’elles étudient son interprétation d’un verset ou d’une péricope, souvent dans une démarche comparative avec d’autres auteurs chrétiens de l’Antiquité. Le texte biblique de Tertullien a donné lieu, quant à lui, ces dernières décennies, à quelques travaux très fouillés, circonscrits, le plus souvent, à un livre biblique ou une péricope particulière. Les éditions commentées des œuvres de l’auteur comportent aussi souvent des éléments d’analyse très précieux. Manque toutefois encore une synthèse sur cette question difficile. Loin de prétendre combler cette lacune, on se proposera, dans cet exposé, de recenser les problèmes posés par le texte biblique de Tertullien, ainsi que les tentatives de réponse qui ont été avancées. Seront abordés notamment les points suivants : les traces d’une interrogation de Tertullien sur le texte biblique transmis ; l’hétérogénéité du texte biblique de l’auteur ; le texte de référence employé (latin ou grec ?) ; ses traductions de la Bible.

On s’appuiera pour cela sur des exemples empruntés à l’ensemble du corpus, avec toutefois une attention particulière accordée à l’Adu. Praxean, dont l’édition est en préparation pour la collection « Sources chrétiennes ».

Le programme du séminaire est consultable en permanence sur le carnet, http://biblindex.hypotheses.org/seminaire/programme#2015.

Parution : La Bible juive dans l’Antiquité

La Bible juive dans l'Antiquité  Rémi Gounelle – Jan Joosten (éds), La Bible juive dans l’Antiquité (Histoire du texte biblique 9), 2014, 271 p., ISBN 978-2-940351-19-8, € 34.-, FS 46.–
code commande : htb09

Commander        

Des bibliothèques entières ont été consacrées à l’influence de la Bible sur la théologie, les arts, la philosophie. Bien moins abondantes sont les études qui se penchent sur les conditions et les modalités de la transmission de ces Écritures depuis les temps les plus anciens jusqu’à l’ère moderne.

Or, si l’on jette sur l’histoire du texte de l’« Ancien Testament » un regard englobant, l’impression première qui ressort est celle d’une extraordinaire diversité. Les divergences concernent au premier chef l’ordre et le nombre des livres reçus, mais aussi l’intégration, au sein du canon biblique, d’autres livres dotés d’autorité ou la transmission, à côté d’eux, de livres proches par le genre littéraire.

Les formes dans laquelle les croyants lisaient les Écritures juives étaient également diverses ; les chrétiens distinguaient le texte de la Septante et celui du texte hébreu (auxquels ils associaient, à tort ou à raison, les traductions d’Aquila, de Symmaque et de Théodotion) et les ont comparées de façon plus ou moins systématique.

Les conditions d’accès aux différentes formes des Écritures juives ont également été diverses : les testimonia, les manuscrits annotés et les formes alternatives du texte biblique citées dans des commentaires bibliques ont joué un rôle non négligeable dans l’évolution de l’exégèse et de la théologie des chrétiens de l’Antiquité.

Le présent volume dresse l’état de la question et illustre les débats en cours sur la transmission et la réception des Écritures juives dans l’Antiquité. En donnant la parole aux meilleurs spécialistes actuels de l’histoire du texte biblique, il ouvre de nouvelles perspectives sur l’histoire du canon de la Bible, sur la transmission et l’utilisation des Hexaples comme des versions d’Aquila, de Symmaque et de Théodotion, ainsi que sur l’exploitation des Écritures juives en milieu juif et chrétien.

Table des matières :

J. Joosten, Préface 5-9
Gilles Dorival, La formation du canon des Écritures juives. Histoire de la recherche et perspectives nouvelles 9-40
Pierre-Maurice Bogaert, Les frontières du canon de l’Ancien Testament dans l’Occident latin 41-95
Bas ter Haar Romeny, Les Hexaples et la recension origénienne. Diffusion et influence sur l’exégèse chrétienne 97-115
Sébastien Morlet, L’utilisation des révisions de la Septante dans la première littérature chrétienne. Philologie, exégèse et polémique 117-140
Olivier Munnich, Les révisions juives de la Septante. Modalités et fonctions de leur transmission. Enjeux éditoriaux contemporains 141-190
Enrico Norelli, Le rôle des Écritures juives dans la formation de testimonia apocryphes Avec une étude de cas (Os 10, 6a) 191-222
Lorenzo DiTommaso, Late Antique Apocalypticism 223-253
Rémi Gounelle – Élise Rempp, Index 255-268
Table des matières détaillée 269-271 

 

Source : http://www.zebre.ch/edznet/index.htm

Séminaire (16.01) : Katell Berthelot, Qu’est-ce qu’une citation biblique ? Réflexions à partir du corpus de Qumrân.

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le
vendredi 16 janvier 2015 de 11h à 13h,
dans la salle de documentation de l’Institut des Sources chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon.

Elle sera animée par Katell Berthelot, sur le sujet suivant :

Qu’est-ce qu’une citation biblique ? Réflexions à partir du corpus de Qumrân

Au moment où naît le christianisme, le processus de formation des Écritures qui composeront la Bible hébraïque n’est pas encore totalement achevé. Plusieurs types de textes peuvent circuler au sein de la société juive pour un livre biblique donné. L’un des apports fondamentaux des manuscrits de la mer Morte a été de révéler cette fluidité textuelle. Afin de comprendre l’éventail des questions qu’elle soulève, trois types de cas seront examinés : des exemples de variantes textuelles rencontrées dans des manuscrits bibliques de Qumrân, en particulier le grand rouleau d’Isaïe ; le cas particulier des manuscrits de type “Pentateuque remanié” ; et, enfin, des citations bibliques dans des œuvres à caractère exégétique comme le Commentaire de la Genèse A (4Q252) ou les pesharim de Nahum et Habaquq.
 

Le programme du séminaire est consultable en permanence sur le carnet de recherche BIBLINDEX, http://biblindex.hypotheses.org/seminaire/programme#2015.

La Bible grecque des Septante. Cycle de conférences 2014-2015.

Université Paris-Sorbonne / UMR 8167
Maison de la Recherche
28, rue Serpente 75006 Paris

Ce cycle de conférences internationales permet de réunir ceux qui prennent part à l’entreprise de traduction commentée de la Bible des LXX et tous ceux qui s’intéressent à cette ancienne version juive de la Bible. En France, la collection « La Bible d’Alexandrie » (Éditions du Cerf) est dirigée par Marguerite Harl, Gilles Dorival, Olivier Munnich et Cécile Dogniez. A ce jour, 19 volumes sont parus. Les conférences portent sur la Bible des LXX envisagée sous ses aspects historiques, textuels, littéraires et herméneutiques.

7 NOVEMBRE 2014
Anna Angelini (Université de Lausanne)
L’imaginaire du démoniaque dans les traditions de l’Israël ancien: les cas du bestiaire d’Esaïe dans la Septante

9 JANVIER 2015
Philippe Le Moigne (Université Paul-Valéry, Montpellier)
Au-delà du réel : Remarques sur le subjonctif éventuel dans la LXX de l’Octateuque

6 MARS 2015
Johanna Erzberger (Institut Catholique de Paris)
Les termes de la loi dans la Septante de Jérémie

10 AVRIL 2015
Philippe Hugo (Université de Fribourg)
La culpabilité de David et la mise à mort de Joab selon 3 Règnes 2. Contribution à l’histoire du texte et à la caractérisation de David en 2 Sam-1 Rois

Elles ont lieu le vendredi, de 16h 30 à 18h 30
à la Maison de la Recherche, salle D 116
28, rue Serpente, 75006 Paris
Contacts : cecile.dogniez@orange.fr ; bruno.meynadier@wanadoo.fr

Gregory Crane: June 1914 and Philology for the 21st Century

Gregory CraneEn marge des journées d’étude sur la recherche de citations (du 2 au 4 juin 2014, voir http://biblindex.hypotheses.org/1686),
Gregory Crane, responsable du project Perseus de l’Université de Tufts, titulaire de la chaire The Humboldt Chair of Digital Humanities at the University of Leipzig qui a lancé le projet Open Philology Project, a donné une conférence à l’amphithéâtre Benvéniste de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (Lyon 7e).

Voir le diaporama

Télécharger l’affiche

June 1914 and Philology for the 21st Century

We are approaching the one hundred year anniversary of the First World War. Philology was never more prestigious than it was a century ago but what what, if anything, did it do to counteract the threads of nationalism that led to the disasters of the twentieth century? Far as Europe has come a hundred years later, the vast majority of those who engage with historical languages such as Greek and Latin are secondary school students – at least 3 million of them across Europe – who experience these languages in their national languages and in isolation from their counterparts across linguistic, if not national, boundaries. We are, however, now poised to develop a new philology, one optimized for a global society, with editions designed to serve many linguistic and cultural communities. Digital technologies provide enabling mechanisms for this new philology but a global philology requires as well a new conception of the relationship between professionalized scholarship and human society, both within Europe and beyond. We have many technological opportunities but the major task before us to assess what sort of scholarly community we wish to support. We have a chance to develop a global republic of letters, one that fosters a true dialogue across civilizations but we must make decisions in the present if we are to pursue changes in the future. This talk goes over possibilities and challenges involved.

Appel à contributions : l’exégèse de saint Jérôme

Colloque international
Saint-Etienne (Université Jean Monnet)
et Lyon (Université Catholique de Lyon)

les jeudi 15 et vendredi 16 Octobre 2015.

———————————————————————-

Le dernier colloque international consacré à saint Jérôme a été organisé en 2006 à Cardiff. Il a donné lieu, comme l’ont prouvé les actes (Jerome of Stridon, His Life, Writings and Legacy, edited by A. Cain et J. Lössl, Ashgate, 2009),
à des échanges fructueux entre les chercheurs de différents pays, spécialistes de divers aspects de l’oeuvre hiéronymienne. Le travail engagé par les hiéronymiens français pour l’édition des Préfaces de Jérôme aux livres bibliques dans la collection Sources Chrétiennes (parution prévue début 2015)
invite également à poursuivre les recherches. Le colloque, qui se tiendra sur deux jours (la première journée à Saint-Étienne et la seconde à Lyon), permettra, grâce à une vingtaine de contributions (20/30mn), de se focaliser sur l’oeuvre exégétique de saint Jérôme, sur laquelle de nombreux travaux individuels ont paru ces dernières années, sans qu’il y ait eu véritablement d’ouvrage synthétique (sur l’ensemble de la question). Les actes de ce
colloque paraîtront aux PUSE (Publications de l’Université de Saint-Étienne) et constitueront une synthèse des différents visages de l’exégèse hiéronymienne.
L’objectif est d’étudier tous les aspects de l’exégèse de Jérôme, à commencer par ses révisions ou traductions des livres de la Bible qui sont bien souvent déjà des explications du texte source. Il ne s’agira pas d’envisager uniquement les commentaires consacrés à des livres précis, mais de s’intéresser à tous les épisodes
exégétiques de l’oeuvre de Jérôme, qu’ils se situent dans ses lettres, ses ouvrages polémiques ou sa prédication.
Ses sources juives, chrétiennes ou païennes, grecques ou latines, nourrissent sa réflexion et s’imbriquent les unes dans les autres pour produire un tissu exégétique original : Jérôme est un lecteur averti de Didyme l’Aveugle, d’Origène, de Philon, mais aussi de Tertullien, de Cyprien, d’Hilaire de Poitiers… autant de regards sur la
littérature patristique qui enrichissent son exégèse fondée à la fois sur l’interprétation littérale et le sens allégorique de l’Écriture, au confluent des pensées orientale et occidentale. Cette façon de lire et d’interpréter les
textes a été reçue diversement par les contemporains et les successeurs, latins et grecs, de Jérôme (Augustin, Julien d’Eclane…). Sans s’attarder sur la réception et l’influence de l’exégèse de Jérôme au Moyen-Âge, on pourra toutefois s’attacher au devenir d’un ou deux de ses commentaires ou de quelques passages fameux de son interprétation.
L’objectif de ce colloque est de croiser les regards sur l’oeuvre hiéronymienne : regards de philologues, d’exégètes, de biblistes, de médiévistes, d’historiens…
Les moyens modernes permettent aussi d’organiser, si besoin, des visio- ou webconférences, en particulier à l’UJM. Une conférence d’ouverture, plus grand public (thème à préciser), sera enregistrée et diffusée (en différé) sur le site de l’UJM. Le défraiement des contributeurs dépendra des subventions qui seront obtenues…

Date limite de proposition de contribution :
30 juin 2014 (titre + résumé de quelques lignes)
Langues : Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol
Contact : aline.canellis@univ-st-etienne.fr
Comité scientifique du colloque :
Pierre Jay (Rouen), Président d’honneur ; Élie Ayroulet (UCL Lyon) ; Aline Canellis (UJM Saint-Étienne); Régis Courtray (Toulouse 2- Le Mirail) ; Benoît Jeanjean (UBO Brest) ; Laurence Mellerin (Sources Chrétiennes – Lyon) ; Bernard Meunier (Sources Chrétiennes – Lyon) ; Bertrand Pinçon (UCL Lyon, Doyen de la Faculté de Théologie).