Du nouveau sur la version syriaque des Psaumes

Voici la recension d’un travail systématique de comparaison des versions syriaques des Psaumes 90-150 dans la Peshitta :
http://www.bethmardutho.org/index.php/hugoye/volume-index/488.html

Le livre dont il s’agit est :

Ignacio CarbajosaThe Character of the Syriac Version of Psalms
A Study of Psalms 90-150 in the Peshitta, 
Brill 2008 (http://www.brill.nl). Cet ouvrage a d’abord été publié 
en espagnol, sous le titre : Las características de la versión siríaca de los Salmos (Sal 90-150 de la Peshitta), Analecta biblica investigationes scientificae in res biblicas162, Pontificio Istituto Biblico, Roma 2005, ISBN:  8876531629disponible sur Abebooks, www.abebooks.fr, 30 €) .

Dominique Gonnet

Prochaine séance du séminaire Biblindex

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le lundi 10 octobre 2011, de 11h à 13h à l’Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, 69002 Lyon.

Dominique Gonnet

parlera de

La Bible d’Athanase

Résumé :

Trois modes d’utilisation de l’Écriture sont employés par Athanase dans les Lettres à Sérapion : polémique, dogmatique et exégétique à proprement parler. Il semblerait que dogmatique et exégétique s’opposent, et pourtant, la recherche d’une cohérence de l’ensemble de l’Écriture n’est pas incompatible avec la rigueur d’une analyse grammaticale et contextuelle d’un verset particulier. Les Lettres à Sérapion se prêtent bien à une telle comparaison. En effet, les « Tropiques », désignés ainsi parce qu’ils considèrent que « l’Esprit » n’est qu’une manière de parler, choisissent précisément un angle d’attaque linguistique pour argumenter avec l’Écriture. Par sa manière de procéder, par son caractère systématique, Athanase va influencer les théologiens ultérieurs qui traiteront de l’Esprit saint, Basile de Césarée par exemple.

Prochaine séance du séminaire Biblindex

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le lundi 12 septembre 2011, de 11h à 13h à l’Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, 69002 Lyon.

Camille Gerzaguet

Ambroise face au texte de la Bible. Réflexions sur la méthode ambrosienne et conséquences pour l’éditeur moderne

 Résumé : Que ce soit sous forme de citations, d’allusions ou de réminiscences fondées sur un seul terme, les Écritures irriguent l’œuvre ambrosienne. Pourtant, si l’importance de la Bible chez Ambroise a très souvent retenu l’attention, plus rares sont les études à avoir abordé la question de l’attitude de celui-ci face au texte biblique en s’attachant à l’étape première qu’est l’utilisation, voire la sélection, d’une source particulière latine ou grecque. En effet, la très bonne connaissance qu’Ambroise avait du grec lui permettait d’avoir accès non seulement à la Septante et à ses réviseurs mais aussi aux textes du Nouveau Testament dans leur langue originale. C’est la raison pour laquelle le texte des citations scripturaires des œuvres ambrosiennes apparaît souvent comme le fruit d’un travail personnel et original mené sur le texte même des Écritures ou sur les citations reprises à des devanciers (Origène, Basile, Hilaire). Les citations ou allusions scripturaires chez Ambroise doivent donc retenir tout particulièrement l’attention de l’éditeur de texte et faire l’objet de recherches et de comparaisons, sous peine de subir les déformations que l’on constate dans les anciennes éditions des mauristes ou du CSEL. Une étude de cas sera proposée à partir de l’édition en cours du De fuga saeculi.