Le prophète Malachie dans La Bible d’Alexandrie

Le volume 23. 12 de la collection « La Bible d’Alexandrie », contenant le livre du prophète Malachie,  vient de paraître aux éditions du Cerf. La traduction du texte grec de la Septante, l’introduction et les notes ont été réalisées par Laurence Vianès. La table des matières du volume est consultable sur le site des éditions du Cerf à l’adresse suivante : http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichetm.asp?n_liv_cerf=9345 Broché: 176 pages
ISBN-10: 2204094781
ISBN-13: 978-2204094788

Dans ce nouveau volume extrêmement riche de « La Bible d’Alexandrie », on trouvera une  analyse minutieuse du  texte grec du prophète Malachie, des études de vocabulaire et de langue, accompagnant la traduction française. Laurence Vianès compare  le texte grec de la Septante avec le texte massorétique, avec les autres versions grecques et latines, les documents de la Mer Morte, et à l’occasion avec le Targum et la littérature rabbinique, pour mieux préciser, le souligne-t-elle dans une présentation du volume qu’elle nous a fournie, « la façon dont les traducteurs juifs hellénisés ont traité leur source biblique. » Avertie des discussions actuelles dans le domaine de l’exégèse, l’auteure ne néglige pas de prendre position sur les questions les plus débattues. »On découvre ainsi parfois – précise Laurence Vianès – que certaines démonstrations qui prétendent s’appuyer sur l’autorité de la Septante, s’en réclament à tort. Le texte grec de Malachie condamne-t-il absolument le divorce, ou le considère-t-il comme un moindre mal ? Parle-t-il des mariages mixtes ? Comment envisage-t-il les relations entre les prêtres et les lévites et leur dignité respective ? Quel genre de récompense promet-il aux justes, lorsque se lèvera le « soleil de justice » pour le Jour du Seigneur ? A toutes ces questions, le livre montre quelles réponses ont été apportées au cours des siècles « du côté grec », par la Septante elle-même, par ses premiers lecteurs juifs et par les chrétiens qui dans l’Antiquité l’ont abondamment méditée et commentée. »

Prochaine séance du séminaire Biblindex

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le lundi 14 novembre 2011, de 11h à 13h à l’Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, 69002 Lyon.

Guy Lobrichon

parlera du

Cantique des Cantiques

dans l’exégèse médiévale

Plan sommaire

I. L’histoire paisible du Cantique des Cantiques

  1. Formes de la diffusion manuscrite

–        Un livre dans le Livre : stabilité du contexte

–        Un livre vagabond : associations hors-nature

–        Formes de la diffusion manuscrite

  1. Le terreau des lecteurs
  2. Les grands médiateurs : brève histoire de l’exégèse

II. L’histoire des différentes versions du texte

  1. L’affranchissement des Latins

Versions du IXe siècle

  1. Autour de 1100
  2. La génération de Bernard de Clairvaux et de ses successeurs : Bernard à Geoffroy d’Auxerre
  3. Du latin à l’ancien français

III. Détours et détournements de l’exégèse

  1. Dramatis ordo
  2. Histoires singulières : interprétations de Ct 2,15 et 3,1
    1. Enjeux ecclésiologiques

 

Bibliographie sommaire, mais utile

►Le Moyen Âge et la Bible, sous la direction de Pierre Riché et Guy Lobrichon, Paris, Beauchesne 1984 ( Bible de Tous les Temps,4 ).

La Bibbia nel Medioevo, a cura di Giuseppe Cremascoli e Claudio Leonardi, Bologna, Edizioni Dehoniane, 1996.

The Bible in the Medieval World. Essays in Memory of Beryl Smalley, ed. Katherine Walsh and Diana Wood, Oxford, Basil Blackwell, 1985.

The Bible in the Twelfth Century. An Exhibition of Manuscripts at the Houghton Library, by Laura Light, Cambridge, Mass., The Harvard College Library, 1988 (reprint 2005).

►Gilbert Dahan, L’exégèse chrétienne de la Bible en Occident médiéval, XIIe-XIVe siècles, Paris, Ed. du Cerf, 1999.

Les voies nouvelles de l’exégèse. En lisant le Cantique des Cantiques. XIXe Congrès de l’ACFEB, Paris, Cerf, 2002.

Ann Matter, The Voice of My Beloved. The “Song of Songs” in Western Medieval Christianity, Philadelphia, University of Philadelphia Press, 1990.

Il Cantico dei Cantici nel Medioevo. Atti del Convegno Internazionale dell’Università degli Studi di Milano e delle Società Internazionale per lo studio del Medioevo Latino (S.I.S.M.E.L.), Gargnano sul Garda, 22-24 maggio 2006, a cura di Rossana E. Guglielmetti, Firenze, SISMEL-Edizioni del Galluzzo, 2008.

Rossana E. Guglielmetti, La Tradizione manoscritta dei commenti latini al Cantico dei Cantici (origini-XII secolo). Repertorio dei codici contenenti testi inediti o editi solo nella « Patrologia latina », Firenze, SISMEL – Edizioni del Galluzzo, 2006.

La Bibbia in italiano tra Medioevo e Rinascimento (Firenze, Certosa del Galluzzo, 8-9 novembre 1996), Firenze, SISMEL, 1998.

La Scrittura infinita. Bibbia e poesia in età medievale e umanistica. Atti del Convegno di Firenze, 26-28 giugno 1997, a cura di F. Stella, Firenze, SISMEL, 2001

 

– GL, « Making Sense of the Bible », The Cambridge History of Christianity, vol. 3 : Early Medieval Christianities, c. 600-c. 1100, ed. Thomas F. X. Noble and Julia M. H. Smith, Cambridge, Cambridge University Press, 2008, p. 531-553.

– GL, « Le texte des bibles alcuiniennes », dans Alcuin, de York à Tours. Ecriture, pouvoir et réseaux dans l’Europe du haut Moyen Âge, éd. Philippe Depreux et Bruno Judic, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004 (= Annales de Bretagne, 111, 2004), p. 209-219.

– GL, « Riforma ecclesiastica e testo della Bibbia », dans Le Bibbie atlantiche. Il libro delle Scritture tra monumentalità e rappresentazione. Abbazia di Montecassino, 11 luglio-11 ottobre 2000, Milano, Centro Tibaldi, 2000, p.15-26.

– GL, « Les traductions médiévales de la Bible dans l’Occident latin », Biblia. Les Bibles en latin au temps des Réformes, dir. Marie-Christine Gomez-Géraud, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2008, p. 19-36.

– GL,  « Les paraphrases bibliques comme instruments théologiques dans l’espace roman des XIIe et XIIIe siècle », dans La Scrittura infinita, o.c., p. 155-176.

– GL, « Un nouveau genre pour un public novice: la paraphrase biblique dans l’espace roman du XIIe siècle », dans The Church and Vernacular Literature in Medieval France, éd. Dorothea Kullmann, Toronto: Pontifical Institute of Mediaeval Studies, 2009 (Toronto Studies in Romance Philology 1), p. 77-95.

– GL,  « Espaces de lecture du Cantique des Cantiques dans l’Occident médiéval (IXe-XVe siècles) », Les voies nouvelles de l’exégèse. En lisant le Cantique des Cantiques. XIXe Congrès de l’ACFEB, Paris, Cerf, 2002, p. 197-216.