Première école d’été sur la littérature apocryphe chrétienne, 24-27 Juin 2012, Strasbourg, France

Summer School

La collection latine des Actes d’apôtres

(Pseudo-Abdias)

Première École d’été sur la littérature apocryphe chrétienne

L’École d’été sur la littérature apocryphe chrétienne qui aura lieu à Strasbourg du 24 au 27 juin 2012 est l’occasion de prendre connaissance des plus récents développements de la recherche sur La collection latine des actes des apôtres (Virtutes apostolorum) et sa réception artistique, sous la direction des meilleurs spécialistes actuels, qui donneront des conférences et animeront des ateliers sur des documents inédits

Pré-inscription à l’adresse : http://www.unistra.fr/inscription/apocrypha. Frais d’inscription : €100 (comprenant les repas). Les frais de transport et de logement sont à la charge des participants. Une liste d’hébergements pour tous les budgets sera envoyée après inscription.

Pour plus de détails, veuillez contacter Gabriella Aragione, Faculté de théologie protestante
BP 90020,
9, Place de l’Université,
F-67084 Strasbourg Cedex
Gabriella.aragione@unistra.fr

Renseignements supplémentaires sur FMRSI blog.

Prochaine séance du séminaire Biblindex

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu le Mercredi 8 Février 2012, de 11h à 13h à l’Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, 69002 Lyon.

Hélène GRELIER-DENEUX

parlera de

L’exploitation de la Bible par Apolinaire de Laodicée dans ses controverses doctrinales

Résumé :

Apolinaire de Laodicée, connu surtout par sa christologie, fut aussi un exégète célèbre à son époque d’après quelques témoignages. Un tel fait laisse supposer que ses principes herméneutiques méritent attention, dans la mesure toutefois où son corpus fragmentaire, et donc limité, permet d’en apprécier les composantes. Dans les fragments doctrinaux, pour la plupart, édités par H. Lietzmann, Apolinaire revient sur des passages bibliques amplement débattus avant et après lui dans les controverses christologiques. Notre enquête visera donc à élucider les versets importants pour l’élaboration de sa doctrine en fonction des enjeux propres à chaque controverse, dans la mesure où ils sont identifiables. Il s’agira aussi de voir si l’interprétation d’Apolinaire constitue un nouveau jalon dans la réflexion christologique du milieu et de la fin du IVe siècle, et dans quelle mesure on peut dire qu’elle ouvre à des problèmes nouveaux face auxquels ses successeurs doivent se positionner. Ce faisant, peut-on repérer des matrices et techniques de lecture récurrentes qui permettraient de qualifier son exégèse doctrinale ?