Vient de paraître : Manuel de critique textuelle du Nouveau Testament

Manuel de critique textuelle du Nouveau TestamentCollection « Langues et cultures anciennes », n° 22

Manuel de critique textuelle du Nouveau Testament
Introduction générale

Sous la direction de Ch.-B. AMPHOUX
(Université d’Aix-Marseille)

La critique textuelle est l’étude des documents à partir desquels on établit le texte d’une œuvre transmise par des manuscrits.
Le Nouveau Testament nous est parvenu à travers de nombreux m anuscrits entre lesquels il existe d’innombrables variantes. Certaines, les plus nombreuses, sont de simples fautes de copie ; mais des milliers d’autres sont les indices de l’évolution du texte des évangiles et des autres écrits du recueil. Le texte du Nouveau Testament a donc une histoire et, par cette histoire, une diversité dans sa transmission.

Ce manuel propose une introduction générale qui rassemble les informations principales concernant le matériau dont nous disposons (manuscrits grecs, versions anciennes et citations patristiques), la méthode de traitement de ce matériau et ce que nous savons de l’histoire du texte du Nouveau Testament, d’abord manuscrit, puis imprimé à partir du XVIe siècle.

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION
Qu’est-ce que la critique textuelle ?

Première partie. Les sources

CHAPITRE 1. Les manuscrits grecs (Christian-B. AMPHOUX)

La notion de manuscrit; Le répertoire des manuscrits grecs; Le classement par type de texte; Liste des manuscrits grecs; Bibliographie

CHAPITRE 2. Les versions anciennes (Jean-Claude HAELEWYCK)

Les versions latines (Vetus latina et Vulgate); Les versions syriaques; Une version christo-palestinienne; Les versions coptes; Les versions arméniennes; Les versions géorgiennes; Les autres versions; Bibliographie

CHAPITRE 3. Les citations patristiques (Jean REYNARD)

Les auteurs grecs; Les auteurs latins; Les auteurs syriaques (avec la collaboration de D. GONNET); Les auteurs coptes (par A. BOUD’HORS)

CHAPITRE 4. L’Ancien Testament du Nouveau Testament (Gilles DORIVAL)

Les instruments de travail; Le texte de la LXX dans le Nouveau Testament; Le rôle déterminant de la LXX; Indications bibliographiques

Deuxième partie. La méthode

CHAPITRE 5. Le traitement des variantes (David PASTORELLI)

La critique verbale; La critique externe; La critique interne; La méthode éclectique; Bibliographie

Annexe : Le traitement d’un lieu variant
(Christian-B. AMPHOUX)

Critique verbale; Critique externe; Critique interne; Application : Marc 1,40-45 (Jean-Claude HAELEWYCK)

Troisième partie. L’histoire du texte

CHAPITRE 6. Histoire du texte grec manuscrit (Christian-B. AMPHOUX)

Les hypothèses historiques; La question du texte «occidental»; La période primitive; La période du texte alexandrin; Le texte byzantin; Conclusion; Annexe : Du texte « occidental » aux sources des évangiles; Bibliographie

CHAPITRE 7. Histoire du texte grec imprimé
(J. Keith ELLIOTT, avec la collaboration de C.-B. AMPHOUX et D. LAFLEUR)

L’ère du «texte reçu»; L’ère du texte alexandrin; Bibliographie; Annexe 1 : Liste des manuscrits de Mill et Wettstein; Annexe 2 : Le répertoire des manuscrits grecs du NT

INDEX

Index scripturaire; Index des textes et auteurs anciens; Index des auteurs modernes; Index des manuscrits

LES AUTEURS

Christian-B. AMPHOUX
Chercheur au CNRS (1974-2008), membre du Centre Paul-Albert Février, de l’Université d’Aix-Marseille, et responsable de l’ensemble du projet de manuel

Anne BOUD’HORS
Chercheuse au CNRS, membre de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT), à Paris

Gilles DORIVAL
Directeur du Centre Paul-Albert Février, de l’Université d’Aix- Marseille (1995-2010), professeur émérite à l’Institut universitaire de France (IUF).

J. Keith ELLIOTT
Professeur émérite à l’Université de Leeds

Dominique GONNET, s.j.
Ingénieur de recherche au CNRS et membre de l’Institut des Sources chrétiennes

Jean-Claude HAELEWYCK
Professeur à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve et maître de recherches au FNRS, président de l’Académie belge pour l’étude des langues anciennes orientales (ABELAO) et directeur de son bulletin (BABELAO), revue en ligne

Didier LAFLEUR
Membre de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT), à Paris

David PASTORELLI
Agrégé de mathématiques, membre du Centre Paul-Albert Février, de l’Université d’Aix-Marseille et chargé de cours en critique textuelle à Lyon et Montpellier

Jean REYNARD
Ingénieur de recherche au CNRS, membre de l’Institut des Sources chrétiennes, de l’Université catholique de Lyon
ISBN 978-2-87457-080-3 | 416 pages | 39 € (+ frais d’envoi) | Acheter en ligne >>>
Comment se procurer cet ouvrage ?

Soit chez votre libraire, soit en payant en ligne ou tout simplement :

France : il suffit d’envoyer un chèque de 45,50 €, en mentionnant « Critique textuelle »,
à Safran Éditions, Rue des genévriers, 32 | B – 1020 Bruxelles, Belgique.

Belgique : en versant la somme de 45,50 €
sur le compte BE 86 3101 4641 7950 en mentionnant « Critique textuelle ».

Autres pays européens : versez la somme de 45,50 €
sur le compte IBAN BE 86 3101 4641 7950 | SWIFT : BBRU BE BB en mentionnant « Critique textuelle « .
É d i t i o n s S a f r a n
Rue des genévriers, 32 | B – 1020 Bruxelles, Belgique

editions@safran.be | www.safran.be

PROCHAINE SÉANCE DU SÉMINAIRE BIBLINDEX : LE VENDREDI 6 JUIN 2014

La prochaine séance du séminaire BIBLINDEX aura lieu le VENDREDI 6 JUIN 2014, de 11h00 à 13h00 dans la salle de documentation de l’Institut des Sources Chrétiennes, 22, rue Sala, 69002-LYON.

Catherine SYRE

Les citations bibliques dans la notice contre les Pneumatomaques du Panarion d’Épiphane de Salamine

Résumé :

La notice d’Épiphane aborde l’hérésie des Pneumatomaques tout d’abord par ses liens avec l’arianisme. Elle se distingue par une reprise d’un passage d’un des ouvrages précédents de l’auteur, l’Ancoratus, qui traite du problème de la divinité du Christ et de la place de l’Esprit. Il n’est pas le seul auteur de son époque à écrire au sujet de cette hérésie, dont Athanase un peu plus tôt appelle les membres les Tropiques, à laquelle Basile de Césarée consacre son traité Sur le Saint Esprit et que combat également — un peu plus tard — Grégoire de Nysse. Épiphane fait la part belle aux citations bibliques, comme ses contemporains. Nous verrons quel est son canon, quel traitement il inflige aux textes bibliques, dans quel contexte il les utilise et en vue de quel objectif, ce qui permettra de déterminer sa patte personnelle.