Troisième école d’été sur la littérature apocryphe chrétienne (Strasbourg, 5-8 juillet 2016)

RTEmagicC_Capt_iscal3_01.JPGLes apocryphes au temps des cathédrales. La fonction et la place des récits de la «Nativité de Marie» dans les arts et la littérature du Moyen Âge

Le Protévangile de Jacques (IIe siècle), l’Évangile de l’enfance du Pseudo-Matthieu (VIe siècle) et le Livre de la Nativité de Marie (IXe siècle) composent les récits appelés «Nativité de Marie». Ces écrits relatent la naissance et l’enfance de Marie, son mariage avec Joseph, sa grossesse et la naissance virginale de Jésus, la venue des sages-femmes. Insérés dans la Légende dorée et dans le répertoire des prédications des ordres
mendiants, ces récits ont exercé une influence importante sur l’art et la littérature au Moyen Âge et ont nourri le culte marial.

Organisé par
Gabriella Aragione et Rémi Gounelle
(Université de Strasbourg)

Pour les étudiants de deuxième année de Master, doctorants, post-doctorants,
enseignants et chercheurs en histoire du christianisme, histoire médiévale, histoire
de la littérature, histoire de l’art, en théologie et en sciences religieuses.

Plus d’informations dans le dépliant, téléchargeable ICI.