Quelques paramètres à prendre en compte

Les chiffres fournis par Biblindex doivent être interprétés en fonction de plusieurs paramètres, dont ceux-ci:

– le corpus biblique retenu est limité au canon catholique (du moins pour l’instant);
– les références ont été relevées par des analystes différents ayant leur propre culture et leurs propres habitudes;
– en cas d’ambiguïté, il peut y avoir autant de références que de passages parallèles, par exemple dans les évangiles synoptiques.

Les pourcentages bruts indiquant des proportions (entre plusieurs livres ou plusieurs corpus bibliques) peuvent être corrigés en fonction du nombre de versets, par exemple 27485 pour l’Ancien Testament, 7954 pour le Nouveau; le rapport de l’un à l’autre étant de 1 à 3,45, il faut multiplier d’autant le nombre de références du Nouveau Testament. Proportionnellement il y a donc 7,2 fois plus de références au Nouveau Testament chez Basile de Césarée, alors qu’en ignorant le nombre de versets, la proportion chez cet auteur est de 33% pour l’AT contre 67% pour le NT (la moyenne des Pères étant respectivement de 48% contre 52%).

Voir la synthèse des données par corpus biblique, que L. Mellerin a commencé à faire sur l’ensemble des données de Biblindex, ou celle sur Jean Chrysostome et les trois grands Cappadociens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *