Appel à contributions pour le Colloque « Les Byzantins et la Bible » (Belgrade, 22-27 août 2016)

Un appel à contributions vient d’être lancé par Reinhart Ceulemans (Leuven), Barbara Crostini (Stockholm) et Mariachiara Fincati (Milan), organisateurs du 23e Congrès international d’études byzantines qui se tiendra à Belgrade du 22 au 27 août 2916. Les réponses sont attendues avant le 30 septembre 2015.

Pour de plus amples renseignements, voici la page:

www.arts.kuleuven.be/byzantium/english

Et voici le texte de l’appel en anglais:

Recent scholarship has turned its attention to the role of the Bible in the Byzantine world, notably with two recent Dumbarton Oaks Colloquia on the Old and New Testaments respectively, but much remains to be done in bridging the gap between mainstream Byzantine studies and the activities surrounding the reading, studying and copying of the principal sacred text in Christianity. Following a successful and stimulating paper session organized within the European Association of Biblical Studies meeting in Cordoba (July 2015), we would like to continue to open a dialogue between Byzantinists and biblical scholars by proposing a broader thematic session at the International Conference.
Papers can address any period of Byzantine history but must focus on the impact and reception of the biblical text on the work of known (or unknown) scholars, writers and readers in the Greek language. Papers can be manuscript-based (e.g. work on annotations to biblical mss or their illumination), author-based (e.g. focus on a particular author’s use of the Bible), text-based (e.g. work on citations from the Bible in different authors) or period-based (e.g. intersecting the significance between a certain historical period and biblical themes). We welcome comparative contributions with respect to other languages (Latin, Hebrew, Syriac, Armenian, Arabic) and other cultures in relation to the concept of a sacred text: does its normative status encourage or impede philological study? What is the role of interpretation and what forms did it take in Byzantium? Was the Greek Bible a uniting force, or the first place of attrition between different readers, cultures and theologies?
Please send a title and short abstract (max. 3600 characters incl. spaces; no footnotes) of your proposed presentation to: barbara.crostini@gmail.com. Papers will be max. 15 mins long. We plan to publish the papers in a collected volume after peer-review. A financial contribution towards your attendance at the conference may become available.

Appel à contributions: “La philologie biblique dans les manuscrits byzantins” (Cordoue, 12-15 juillet 2015)

Dans le cadre du colloque de l’European Association of Biblical Studies (EABS) sera organisée une session sur “La philologie bilique dans les manuscrits byzantins”. La rencontre aura lieu du 12 au 15 juillet 2015 à Cordoue (Espagne) et l’appel à contributions est désormais ouvert. Les propositions peuvent être soumises jusqu’au 1er avril sur http://www.eabs.net.

On  trouvera plus d’informations sur cette session (intitulée en anglais “Biblical Philology in Byzantine Manuscripts”) à la page http://www.eabs.netF/site/biblical-philology-in-byzantine-manuscripts/. Les propositions attendues toucheront à l’étude des annotations marginales du texte biblique faites au Moyen Age au sein de la tradition grecque chrétienne. Particulièrement bienvenues sont les contributions mettant en lumière un rapprochement possible avec la culture et l’exégèse hébraïques effectué par les érudits byzantins; mais d’autres sujets peuvent être suggérés.

Pour plus d’informations, contacter Mariachiara Fincati (mc.fincati@gmail.com), Barbara Crostini (crostini.barbara@gmail.com) or Reinhart Ceulemans (reinhart.ceulemans@arts.kuleuven.be), d’où vient le présent appel.

Colloque Strasbourg, 9-12 septembre 2012 :

LA LEXICOGRAPHIE BIBLIQUE :

HÉBREU ET GREC

Sémantique – exégèse – traduction

Ce colloque, organisé par Eberhard Bons, Regine Hunziker-­Rodewald et Jan Joosten, tous les trois enseignants à l’Université de Strasbourg, « se veut un forum où de nouvelles méthodes et de nouveaux résultats pourront être présentés et discutés. Comment le sens
s’énonce-­t-­il au moyen du langage ? Comment se rapporte-­t-­il aux mots ?
Comment les mots peuvent-­ils être traduits en une autre langue, dans l’Antiquité comme à notre époque ? Voilà quelques questions qui figureront à l’ordre du jour. L’étymologie,
les champs sémantiques, les relations syntagmatiques, l’histoire des mots, les néologismes
tout cela est pertinent. En même temps, le colloque s’ouvrira sur des questions plus larges d’interprétation. La signification des textes interagit, sans s’y réduire, avec le sens des mots. » (extrait de la présentation du colloque)
Renseignements et inscriptions :
Phoebe Woods [woods@unistra.fr].
Participation aux
frais : 20 €.
Le colloque se déroulera au palais universitaire, en salle Fustel, à l’exception du dimanche 9 septembre où l’accueil et l’ouverture auront lieu en l’église saint Guillaume ; voir plan d’accès ci-­‐dessous. Palais universitaire 9 place de l’université, BP 90020, F-­‐67084
Strasbourg Cedex France

Programme colloque lexicographie-1

Événement : découverte d’homélies originales d’Origène en grec (Bayerische Staatsbibliothek, Cod. graec. 314).

Dans un communiqué de presse daté du 11 juin, la Bayerische Staatsbibliothek de Munich annonce l’extraordinaire découverte, dans un manuscrit datant du XIIe siècle, des textes en grec d’homélies sur les Psaumes d’Origène :

« Le catalogage des manuscrits grecs de la bibliothèque de Johann Jakob Fugger a donné lieu à une découverte spectaculaire à la Bayerische Staatsbibliothek de Munich. Dans un de ces manuscrits, Madame Marina Molin Pradel, philologue helléniste, a trouvé et identifié de nombreux sermons sur les Psaumes d’Origène (185 – 253/54), un des plus grands théologiens de l’école d’Alexandrie, dont le texte original était inconnu jusqu’alors. Cette découverte, qui entre temps a été confirmée par Monsieur Lorenzo Perrone de l’Université de Bologne, le grand spécialiste de l’oeuvre d’Origène, est d’une importance inestimable pour les chercheurs.[…] Philosophe, théologien, philologue et prédicateur, Origène a fortement influencé l’histoire des idées de l’Antiquité tardive jusqu’à nos jours. Ses sermons et ses commentaires sur les Psaumes ne subsistaient jusqu’à maintenant que sous forme de fragments ou en traduction latine. Le volumineux manuscript grec, d’aspect fort modeste, dont le véritable contenu a été identifié, date du XIIe siècle. Cette découverte est d’une importance capitale, qu’il s’agisse de la date de ces textes ou de leur ampleur. Elle va faire l’objet de vives discussions de la part des chercheurs et spécialistes et va permettre d’acquérir de nouvelles connaissances sur le texte de la version grecque de la bible. Tous les Pères de l’Eglise avaient lu Origène et ont subi son influence. Cette découverte va permettre d’étudier des textes jusqu’alors inconnus, constate Monsieur Rolf Griebel, Directeur général de la Bayerische Staatsbibliothek.

« Après avoir été restauré, le manuscript sera présenté pour la première fois au public dans le cadre d’un symposium le 5 décembre 2012 à la Bayerische Staatsbibliothek. Un colloque consacré à l’analyse des textes réunissant les spécialistes se réunira le 25 juin 2012 à l’université de Padoue dans le cadre de journées d’études de paléographie grecque. La publication d’une étude critique des textes, sous la direction de Monsieur Lorenzo Perrone est prévue. »

Déjà numérisé par la bibliothèque, le manuscrit peut être consulté en ligne ICI : (www.digitale-sammlungen.de -> “Homiliae in psalmos”)

Contact:
Dr. Claudia Fabian
Bayerische Staatsbibliothek, Ludwigstr. 16, 80539 München, Allemagne
Tel. +49-89-28638-2255
claudia.fabian@bsb-muenchen.de